4 QUESTIONS POUR ENFIN TROUVER LE SPORT QUI VOUS CONVIENT




C’est un marronnier. À chaque rentrée, la même rengaine : « cette année, je me mets au sport ».


Tous les ans, vous vous dites que cette fois-ci, c’est la bonne : à vous le sport, l’endorphine, la silhouette galbée et les concours de gainage pour impressionner les copains en soirée. Mais chaque année, devant le choix massif des activités proposées par les salles de sport, les coaches, les profs, les applications, les programmes, les chaines YouTube… Vous bloquez. Et vous ne faites pas de sport.


Aujourd’hui, c’est presque encore plus compliqué puisque depuis le confinement et ce virus qui ne nous lâche plus, les cours en ligne et les programmes prêts pour être suivis dans un studio de 34 m2 bourgeonnent… Parfait pour l’indécise que vous êtes, non ?

En réalité, tant que vous n’avez pas répondu honnêtement à ces 4 questions, vous ne pourrez probablement jamais réussir à être assidue, même en vacances… Pourquoi ? Parce que le sport est un engagement conscient, et que comme tout engagement, le choix mérite un peu de réflexion.

Ça ne vous dirait pas de trouver, enfin, votre bonne activité ? De trouver LE sport qui vous convient ? Si ? Suivez-nous !



Question 1. Pourquoi j’échoue, pourquoi je réussis ? Analyser son passé pour adopter la bonne stratégie


Revenez quelques instants en arrière pour étudier vos processus d’échecs ou de réussites passés. Après tout, c’est de vous dont il s’agit, non ? Alors qu’est-ce qui vous motive ? Et qu’est-ce qui, au contraire, est un « no-go » et a tendance à vous faire tomber le ballon des mains ? La compétition vous décourage ? Vous préférez le one-shot plutôt que l’endurance ? Vous adorez le travail d'équipe ?

Le sport qui vous conviendra sera celui qui vous motivera, qui vous challengera si vous aimez le challenge, qui vous apaisera si vous aimez le calme et l’introspection (ou si vous en avez besoin)… En revanche, on vous parle d’échec et de réussite, pas de confort… Attention à ne pas tourner autour de votre zone de confort, qui vous conviendra sûrement au tout début, mais qui vous lassera…


Question 2. Pourquoi je veux faire du sport ? Définir précisément ses objectifs


Si vos objectifs sont clairs, alors, il sera éminemment plus simple de choisir un sport qui vous permettra de les atteindre.

Faire du sport n’a pas pour seul objectif de galber les silhouettes. Ça peut en faire partie, mais il y a mille autres raisons de faire du sport. Lesquelles sont les vôtres ?

Vous avez des douleurs chroniques, vous souhaitez entrainer votre cœur après avoir arrêté de fumer ? Vous souhaitez perdre du poids ? Vous souhaitez arrêter de penser au moins quelques heures par semaine, parce que vous surmontez un passage difficile ou douloureux de votre vie ? Vous voulez passer du temps avec vos enfants qui adorent nager, ou jouer au football, au tennis, au badminton ? Vous voulez allier l’utile à l’agréable en prenant l’air chaque dimanche ?

Selon vos objectifs, certains sports ne conviendront pas. Or, c’est là que le bât blesse : si vous ratez l’opportunité de savoir ce qui vous est approprié, alors, vous augmentez, de fait, les risques d’abandon ou de perte de motivation. Et le mode Échec, c’est tout ce qu’on cherche à fuir. C’est lui qui vous fera repartir sur cette vieille rengaine : essai, échec, essai, échec. L’effet yo-yo, c’est pas que dans les assiettes…


Question 3. Qui suis-je et de quoi suis-je capable ? Se connaitre et se reconnaitre


Vous n’êtes pas votre partenaire ou votre meilleur.e ami.e. Vos objectifs peuvent être identiques, mais vous n’êtes pas similaires. Votre morphologie est différente, votre état de santé est différent, votre vie est différente. Vos besoins peuvent être différents.

Tant que vous n’aurez pas intégré que le sport n’est pas une tendance et que chaque activité ne convient pas à tout le monde, vous courez le risque d’aller d’échec en échec (on en reparle du yo-yo ?). Vous voulez faire de la natation à l’heure du déj’ parce que votre collègue adore ça, alors que vous avez peur de l’eau ? Mauvaise idée (sauf si vous voulez surmonter votre peur, mais dans ce cas, adressez-vous à des associations spécialisées dans l’apprentissage de la natation aux adultes phobiques, ça existe !).

Quelles sont vos capacités ? Que pouvez-vous accepter aujourd’hui ? Êtes-vous grande ou petite, athlétique, ronde ? Êtes-vous puissante ? Aimez-vous la précision ? Quelle est votre tolérance à la douleur ? Bref, autant de questions (et de réponses) qui devraient vous permettre de cibler les activités sportives qui vous conviennent (à vos envies et à votre corps).

De la boxe, plutôt, non ?



Question 4. Aujourd’hui et demain, c’est possible dans ma vie ? Définir clairement ses contraintes


Décider de faire du sport est un engagement. Financier, temporel, personnel. Et comme la motivation est à géométrie variable – c’est la vie ! –, il est super important de respecter la vie que vous avez aujourd’hui (si elle vous convient).


Budget, besoins, organisation, travail… Le sport doit entrer dans un emploi du temps réaliste, et non idéal. Pensez-y avant de signer !


Soyez curieuse


Enfin, soyez curieuse, patiente et n’ayez pas peur. N’hésitez pas à vous renseigner autour de vous, le sport est partout, et il existe plein d’associations, de municipalités, d’universités qui font un travail incroyable auprès de leurs stagiaires et élèves ! Faire du sport peut aussi être — si c’est votre truc — une activité sociale !

C’est seulement si vous faites une activité qui vous plait, pour de bonnes raisons et au bon moment que vous prendrez réellement du plaisir et que vous réussirez à tenir sur la longueur. Et faites-nous confiance, c’est tout ce que l’on vous souhaite !


Ces questions sont les premières questions posées par Amélie Latournald, coach Bien-être et Style d’InMeOut, à ses clientes lors de ses coachings individuels. Si vous souhaitez aller plus loin et apprendre à vous connaitre autour d’un coaching 100 % Activité, n’hésitez pas à découvrir nos offres !

Prenez soin de vous !

  • Facebook
  • Instagram
  • LINKEDIN

© 2016 INMEOUT.COM by Amélie Latournald