ET MES JAMBES, JE LES AIME MES JAMBES ?



C’est l’été, c’est encore un peu les vacances, et notre énergie n’a qu’une destination en tête: le bien-être. Mais malgré notre bonne volonté pour bichonner notre corps et notre esprit, nos gambettes arriven

t souvent bonnes dernières… Pourtant, on leur doit une fière chandelle, non ?


Pour leur faire profiter de l’été indien sans les enfermer immédiatement dans des pantalons, jeans et autres collants qui entravent définitivement leur droit au soleil et leur liberté de respirer, et si nous nous occupions d’elles ?


Osons même aller plus loin : et si nous leur rendions hommage ?


Après tout, ces belles jambes nous portent et nous permettent de parcourir le kilomètre en plus, de gravir la marche supplémentaire pour atteindre nos objectifs, nos succès, ou tout simplement le cinquième étage, sac de week-end beaucoup trop chargé sur le dos — ou cartable du plus jeune, au choix , courses dans les deux mains (vous regrettez, n’est-ce pas, de ne pas avoir anticipé la saisie de vos clés qui, mystère de la vie, se trouvent rarement dans la fameuse poche dédiée de votre sac ?).



3e étage en vue...


Bref, à part ces mois d’été où leur hâle nous rend la vie plus douce, est-ce que nous nous préoccupons réellement de nos jambes ? Pas tellement…

Alors, voici nos 6 conseils InMeOut pour prendre soin d’elles, les aimer et les remercier, vos jolies jambes !


Objectif : tonifier, stimuler, raffermir, tonifier, leur vocabulaire préféré !


  1. Marcher. Si vous êtes randonneuse chevronnée, laissez-nous derrière et « go for it » ! Si vous préférez la plage à la montagne, accordez-vous de longues balades sur le sable, ou mieux encore, les mollets dans les vagues pour améliorer la circulation sanguine sans aucun choc articulaire. La résistance de l’eau en fait une activité plus sportive que vous ne le croyez (c’est l’effet de la poussée d’Archimède, paraît-il).

  2. Nager. Profitons de ces derniers instants de beau temps pour parfaire notre style… ! À la mer, dans une rivière ou à la piscine, dos crawlé, brasse coulée, crawl ou papillon : tout est bon !

  3. S’étirer. Les étirements doux permettent de drainer nos jambes et de casser les éventuels amas graisseux. En alliant séances de stretching à un travail maîtrisé et conscient de respiration, on oxygène nos cellules, et donc, on relance ou améliore la circulation du sang dans nos jambes.

  4. S’automasser. Avec la chaleur, nos jambes peuvent souffrir, sembler lourdes et gonflées. Notre vie sédentaire ne favorise pas non plus la bonne santé de ces membres porteurs. Une station debout ou assise prolongée, un croisement de jambes trop régulier entravent le flux sanguin de nos gambettes, entraînant varicosités et pression artérielle trop élevée. Sans accessoires, et surtout selon votre sensibilité, n’hésitez pas à masser vos jambes, l’une après l’autre et avec plus ou moins d’intensité, dans un long mouvement de bas en haut pour drainer votre muscle.

  5. Profiter de leur force ! Et oui, notre corps est un tout, et si l’on n’utilise pas nos jambes quand elles sont en mesure de nous aider, ce sont d’autres parties qui en pâtissent… En première ligne, notre dos. Pour ramasser un objet au sol, se baisser, monter des escaliers, plions nos jambes et gardant le dos droit. Bonus : nos fesses nous en seront aussi reconnaissantes !

  6. Bien s’alimenter. Quel rapport avec nos jambes ? L’oxygénation du sang (encore !). Manger trop acide (trop de viandes, trop d’aliments transformés ou trop riches en chlorure de sodium) peut avoir un impact sur le pH de notre corps, et pourrait ainsi perturber notre équilibre alimentaire. Si notre corps est bien fait et qu’il arrive en général à se réguler seul, faire la part belle aux fruits et légumes et très bien s’hydrater pour rétablir son équilibre acido-basique ne peut clairement pas faire de mal !


Danser (sur scène, ou entre copines), ça fonctionne aussi !


  • Facebook
  • Instagram
  • LINKEDIN

© 2016 INMEOUT.COM by Amélie Latournald