LOOKS DE DÉCONFINEMENT : ET SI ON SE LÂCHAIT VRAIMENT ?



Et si ce deuxième déconfinement était l’occasion de pimper ses tenues ? Il nous reste un mois pour dénicher la moindre occasion de se faire plaisir et, à l’agence InMeOut, on est plutôt claires sur un point : en ce mois de décembre, le conventionnel ne passera pas par nous.


Ressembler à un sapin de Noël au moment des fêtes de fin d’année ne vous attire pas particulièrement ? On vous donne 3 minutes, le temps de lire notre article, pour revoir votre copie, car extrémiser — just a bit, at least! — ses looks, c’est bon pour le moral. Et peut-être qu'au fond, se lâcher serait vraiment d'utilité publique.


Le confinement et la valeur symbolique du vêtement


L’année a été une épreuve. Comme une longue traversée d’un brouillard épais, pour certaines terrifiante, pour d’autres triste, pour d’autres encore, simplement ennuyeuse et solitaire – et c’est déjà bien assez. Au fur et à mesure des jours passés en télétravail, les tenues se sont « essentialisées » : confort, sobriété… jogging.


Les tendances étaient aux couleurs nudes pour exsuder un peu de calme là où il se trouvait : dans la certitude de la douceur d’un vêtement, de la qualité de son tissu, de l’apaisement que sa vue procure. Et c’est effectivement un fait : en période anxiogène, le vêtement a une valeur symbolique. Rassurant, réconfortant, il devient refuge. Et puis, Anna Wintour en jogging, c’était honnêtement tout ce qu’il nous fallait pour foncer tête baissée dans cette nouvelle tendance du « leisure wear » adoubée par la papesse de la mode.




Le vêtement a une valeur symbolique, on en a bien conscience. Mais, let’s face it, Anna, l’équation fonctionne aussi dans l’autre sens : l’apparence a une influence sur le moral. En renforçant l’estime de soi, s'habiller et se sentir apprêtée procure une sensation psychocorporelle particulièrement recherchée en ces temps moroses : un bien-être physique et psychologique.


Prendre plaisir à se faire plaisir :

adopter un dress code éclatant pour le déconfinement


Certes, c’est foutu pour les dernières semaines passées en legging (d’autant plus dommage qu’il est prouvé qu’être bien habillée renforce l’efficacité…), mais on a un vrai regain d’espoir pour cet ultime mois de l’année : soyons festives, soyons non conventionnelles, soyons exubérantes, soyons notre propre feu d’artifice !Bref, lâchons-nous !


Peu importe la situation : que vous retourniez travailler quelques jours par semaine en présentiel, que vous souhaitiez profiter d’une promenade en forêt ou que vous fassiez le tour du pâté de maisons pour sortir votre chien, abandonnez vos tenues de yoga et sweatshirts confortables et, par pitié, ne déconfinez pas votre garde-robe par pallier ! Tout au contraire, saisissez chaque occasion de vous habiller comme si vos lendemains étaient faits de confinements drastiques.


Mixez des matières que vous n'aviez jamais mélangées, ressortez vos beaux bijoux, exagérez votre silhouette, essayez enfin ces paillettes sur vos paupières...





Extrémiser son dress code pour s’affirmer :

la prochaine tendance de fond après les confinements ?


D’ailleurs, il semblerait que nos dressings seront bien plus expressifs à l’avenir, car quitte à sortir, quitte à mettre le bout de son masque dehors, autant s’aimer et se sentir spéciale ! Autant s’affirmer telle que l’on est et telle que l’on veut se sentir : en harmonie in & out.


Tendance ou pas, habillez-vous pour vous-même, émancipez-vous des influences, libérez-vous de la pression sociale. Sentez-vous bien, lâchez-vous, éclatez-vous ! Vivez votre vie et animez votre dress code avec panache – et ça, même si vous êtes raccord avec les guirlandes du sapin !



Vous souhaitez un coup de pouce ?

N'hésitez pas à prendre rendez-vous

avec Amélie Latournald, coach Style et Bien-être !



Prenez soin de vous et passez de merveilleuses fêtes de fin d'année !

Et si nos articles vous plaisent, n'hésitez pas à les partager sur les réseaux sociaux !




  • Facebook
  • Instagram
  • LINKEDIN

© 2016 INMEOUT.COM by Amélie Latournald