LA ROUTINE, C'EST IN !



Engluée dans des kilomètres de préjugés et de fausses croyances, la routine patine… Vous l’avez en horreur, et celles d’entre vous qui l’apprécient l’aiment plutôt en secret. Or, elle joue un rôle essentiel dans nos vies et pour notre corps. La routine, c’est IN. On vous explique pourquoi.


Le plaisir de toujours faire la même chose est à son MAX !


Le train-train, les habitudes pépères, et cette petite routine que l'on rompt seulement pour les grands évènements… Définitivement, le terme a perdu de son éclat et est surtout utilisé pour décrire péjorativement des comportements. Dans l’imaginaire collectif, on l’aura compris, la routine est tout sauf synonyme de glamour et s’il l’on s’envisage comme une personne routinière, il n’y a pas de quoi se pavaner…

FAUX.

La routine : un concept complexe et essentiel

Navrées de l’annoncer, mais le concept de routine n’est pas qu’une idée marketing utilisée pour porter les faibles arguments de gourous qui cherchent à nous vendre leur méthode révolutionnaire. Tout au contraire, c’est un besoin absolument naturel. Oui : toutes les raisons qui vous font fuir le mot et ce qu’il recouvre sont en réalité les raisons spécifiques pour lesquelles votre corps a besoin de routine(s).

La routine, c’est ennuyeux et rassurant, c’est confortable et sans aucune prise de risque. Mais, à votre avis, de quoi a réellement besoin de votre corps ? De faire des montagnes russes toute l’année ou de bénéficier de soins qui lui conviennent, dans lesquels il peut avoir confiance, qui le préparent et donc vous préparent ? Pourquoi dès notre premier jour sur terre avons-nous besoin de routines ? Pourquoi les enfants se sentent-ils en sécurité grâce aux habitudes construites et respectées ?

Les cycles du corps

Nous faisons partie intégrante de cet élément magique appelé Nature. Puisque nous lui appartenons, nous nous ajustons à elle. Or, la nature s’exprime en cycles (les marées, la lune, les saisons, etc.). Le corps alors, lui aussi, est régi par des saisons. Il obéit à un rythme biologique.

Ces cycles sont des moments de changements et de renouveau que notre corps doit appréhender, puis suivre, de la meilleure des façons et ainsi, littéralement, survivre. Notre corps adapte ses flux hormonaux à la période dans laquelle nous entrons. La routine porte ces nécessités naturelles et organiques.

Une routine pour se préparer au changement

Adopter des routines (alimentaires, de soins, ou même d’organisation quotidienne) permet à votre corps de se préparer à ce qui l’attend. Vous lui dites littéralement : « je vais t’aider à fonctionner à plein régime, synchronisons nos montres ». Ces habitudes que l’on rechigne à mettre en place sont bel et bien le nœud de l’équilibre des femmes, doublement sensibles aux cycles (puisque également « dépendantes », la plupart du temps, des cycles menstruels).

Une routine pour libérer son cerveau

Une routine, c’est en fait — et « tout simplement » — de la mémoire corporelle.

Avoir des habitudes ancrées en soi permet à notre cerveau de se départir des milliards de décisions qu’il aurait à prendre si nous vivions sans aucune routine. Et en renonçant à tous ces choix quotidiens, il peut alors se concentrer sur ce qui en vaut vraiment la peine et allouer son énergie à l’essentiel.

Les sociologues s’accordent pour le dire : la routine détient, paradoxalement, une véritable fonction libératrice.


Les sociologues selon InMeOut


Éloignez donc cette routine que vous ne sauriez suivre

Concrètement, on fait quoi ?

On suit la voie que notre corps essaie, naturellement, de nous faire prendre : on cherche à s’apaiser par l’installation de routines QUI NOUS CONVIENNENT. Et si vraiment le mot « routine » nous donne des boutons, transformons-le en créant des rituels.

L’essentiel étant de comprendre ce qui nous est bénéfique, et pourquoi nous mettons en place ces habitudes précisément. Une routine idéalisée est plus dommageable qu’aucune routine du tout.

Adaptez vos moments et espaces rituels aux besoins de votre corps (et pas celui de la voisine), à votre rythme de vie spécifique (ne vous accordez pas votre demi-heure de soins quotidiens au moment où vos enfants rentrent de l’école). Et surtout, surtout : restez réaliste.

Et en septembre ?

Revenons-en aux cycles, parce que justement, septembre annonce l’arrivée d’une nouvelle saison.

Ce mois amorce le retour à une routine plus normée, rythmée par des obligations familiales, professionnelles et sociales. Il s’agit alors de réaccoutumer son corps à ce rythme différent, le préparer à pouvoir le suivre sereinement. Pour autant, ce n’est pas parce que votre emploi du temps est ponctué d’évènements inévitables et sérieux que votre routine ne peut pas être libératoire, à tous les égards.

Gardons à l’esprit le soleil et la légèreté. Et ça tombe bien, notre peau, elle, nous réclame nos soins d’été (la peau vit à un rythme plus lent que notre corps, et ne suit que 2 cycles par an), finissons nos pots de crèmes et vivons encore un peu en vacances, pour une transition tout en douceur…

Chez InMeOut, on dit un grand OUI à la routine et aux habitudes !

Aucun doute, la routine, c’est In(MeOut) !

  • Facebook
  • Instagram
  • LINKEDIN

© 2016 INMEOUT.COM by Amélie Latournald