LES 4 ÉTAPES CLÉS POUR MAITRISER SON AGENDA ET PASSER À L'ACTION





Comment réussir à faire ce que l’on veut faire au moment où cela serait plutôt bien de le faire… ?

InMeOut définit minutieusement pour vous les 4 étapes essentielles pour gérer son emploi du temps… et éviter qu’il vous gère.


On teste ça ensemble ?


Pas de blablas, passons directement aux étapes clés. Action !


[Spoiler alert néanmoins, on aborde exclusivement la gestion de votre agenda ; s’organiser sur des projets longs et complexes nécessite un peu plus de 4 étapes, quoique celles décrites ci-dessous peuvent largement vous mettre le pied à l’étrier. Dites-nous en commentaires 💬 si cela vous intéresse qu’InMeOut traite le sujet dans un autre article !]



Étape 1. Établir ses objectifs clairement

Qu’est-ce que je veux faire ?


Commençons par une bonne nouvelle. Si vous pensez que vous n’êtes pas complètement au top de votre organisation et que votre emploi du temps est un trou noir, c’est que vous savez déjà identifier ce qui aurait dû être fait et ce qui ne l’a pas été. Pourtant, la différence entre avoir une vague idée de sa propre non-efficacité et être capable de lister clairement ses objectifs (et leur ordre de priorité) est immense. On fait quoi, alors ?


Pas de secret. Prenez une feuille (ou créez une nouvelle note sur votre téléphone) et interrogez-vous. Il s’agit de mettre à plat vos objectifs. Vous pouvez faire deux colonnes (ça sera l’occasion de tester la fonction « tableau » de vos notes sur smartphone…) :

  • que dois-je faire absolument la semaine prochaine et pourquoi ?

  • qu’est-ce que je veux faire absolument la semaine prochaine, et pourquoi ?

Pourquoi deux colonnes ? Parce qu’identifier ce qui est obligatoire (remplir votre feuille d’imposition) et ce que vous désirez réaliser (vous remettre au sport, lancer une newsletter pour votre activité, etc.), vous permet à la fois de mettre des mots précis sur vos tâches à venir et d’établir des priorités.


Gardez également à l'esprit qu'un objectif doit trouver de la valeur à vos yeux. Si vous ne trouvez pas d’intérêt à l’objectif, vous aurez du mal à trouver de l’intérêt – et donc, du temps – pour le réaliser. La valeur peut être émotionnelle, financière, mais peut également relever de règles sociales ou légales.


Un objectif doit être également spécifique comme atteignable (on l’avait déjà abordé dans notre article sur le changement de discours intérieur). En l’occurrence, pour pouvoir intégrer un objectif à votre emploi du temps, il doit être réalisable dans un temps relativement court (mais peut évidemment servir un objectif à long terme).


> Ainsi, vous savez que vous déménagez dans 6 mois et que votre buanderie est, depuis 3 ans, un dépôt/fourre-tout/trou noir (décidément, vous êtes spécialisée en physique quantique ?). L’objectif à long terme est de pouvoir déménager. En revanche, l’action que vous pouvez enclencher dès maintenant est le déblayage de votre buanderie… Et ça, c’est un objectif spécifique, atteignable et réalisable, qui répond à un pourquoi et peut être intégrer à court terme dans votre agenda.


Étape 2. Se motiver pour réaliser ses objectifs

Qu’est-ce que cela va m’apporter ?


Votre tableau est rempli. La seconde étape est là pour vous motiver à respecter l’objectif que vous vous êtes fixé. Vous le savez bien : motivation = action. Or, cerveau-qui-préfère-les-satisfactions-immédiates = procrastination.


La question pour trouver sa motivation — et, en quelque sorte, hacker son propre cerveau — est extrêmement simple :


Qu’est-ce que la réalisation de l’objectif va m’apporter ? Autrement dit, est-ce que cela va apporter de la valeur à mon projet ? Est-ce que cela va créer une émotion positive en moi ? Bref, quelle satisfaction ?


> Vous avez pour objectif de mieux contrôler votre alimentation. Vous savez qu’organiser vos repas à l’avance chaque week-end (le « batch cooking ») pourrait vous aider à ne plus vous abandonner à la facilité dès que vous n’avez pas le temps ou l’énergie de préparer un repas pour le soir même… Mais, a priori, le dimanche, vous avez mieux à faire que de passer des heures en cuisine… OK. Mais quels bienfaits cette action pourrait-elle vous apporter ? Une meilleure santé ? Des soirées plus tranquilles ? Finalement, moins d’énergie dépensée inutilement ? Et quelles émotions positives la réalisation de cet objectif va-t-elle déclencher ? On vous laisse juger, mais on en connait une belle cargaison…





Étape 3. Fixer le temps de l’action

Quand agir pour son objectif ?


L’étape la plus dure. Elle nécessite généralement un arbitrage entre plusieurs éléments : l’urgence, l’importance, l’envie, la raison, le besoin.


Se fixer une date-butoir trop courte peut mettre en péril la réalisation de l’objectif, et alors, votre motivation à l’atteindre ; une deadline trop longue peut réveiller de vieux démons bien appréciés de votre cerveau (coucou la procrastination) et vous inciter à croire que l’objectif n’était pas si essentiel que cela…


Soyez réaliste, mais optimiste.


Étape 4. Se bloquer du temps

À quoi ressemble mon agenda et comment puis-je l’améliorer ?


Enfin, puisque agenda et emploi du temps représentent le cœur de notre sujet, peut-être serait-il temps d’y jeter un coup d’œil. À quoi ressemble le vôtre, d’agenda ? À une morne plaine ou à la fosse centrale de la plus grande scène d’un festival du temps où le Covid-19 n’existait pas ?


Diagnostiquer son agenda aide à y voir plus clair. Quelles sont les plages horaires perdues qui pourraient être aisément repensées ? Quels sont les blocs que vous ne pouvez absolument pas bouger ? Pouvez-vous faire des compromis, regrouper des éléments ?


Nettoyer (métaphoriquement) son agenda permet de le reprendre en main. Il s’agit de créer en réalité des blocs de temps alloués à une tâche, une action qui vous permettent de vous rapprocher de vos objectifs définis en amont.


Du déblayage de votre buanderie (2h par semaine pendant un mois, tous les samedis matin), au batch cooking (2h le dimanche accompagné de 30 minutes de planification le mercredi afin de faire les courses adéquates), en passant par le design et la stratégie éditoriale de votre newsletter (1h chaque jour la semaine prochaine), il est essentiel de les faire figurer dans votre agenda.


Évacuer les tâches à effectuer de votre tête vous rassurera, et les visualiser noir sur blanc vous donnera, en temps et en heure, un sentiment d’obligation qui anéantira tout questionnement au moment de se mettre à la tâche.


Il y aurait encore mille éléments à partager (connaissez-vous la métaphore de l’aquarium pour réussir à prioriser vos tâches ? ou la technique des 2 minutes ?), mais c’est un bon début non ? Dites-nous ce que vous en avez pensé en commentaires ! 💬

Psssst : il y aurait des template tout chauds à télécharger en s'abonnant à la newsletter InMeOut ! C'est par ici !


Prenez soin de vous, et de vos agendas !


❤️ Un clic pour vous, un smile pour nous !

Nos articles vous plaisent ? Partagez-les sur les réseaux sociaux

et aidez InMeOut à se faire connaître!


  • Facebook
  • Instagram
  • LINKEDIN

© 2016 INMEOUT.COM by Amélie Latournald